Egalité

En ma qualité de ministre cantonal en charge des droits et des devoirs, des libertés fondamentales et de leur respect, l’égalité entre les femmes et les hommes est un des objectif que je poursuis, à travers l’action du Bureau pour la Promotion de l’Egalité entre femmes et hommes (BPE).

Les combats du XXème siècle ont permis d’imposer l’égalité sur les questions liées aux droits fondamentaux juridiques et politiques, mais également sur la sexualité ou la santé. A mon sens, les combats d’aujourd’hui doivent être réaffirmés dans les contextes social et sociétal de notre temps. Je suis convaincu que l’on ne doit plus se limiter à la protection des femmes, mais que l’on doit oser aller plus loin en faisant également la promotion du rôle des femmes, que ce soit dans les sphères du pouvoir politique comme celles du pouvoir économique, car les femmes sont encore aujourd’hui sous représentées dans les cercles dirigeants.

Cette promotion doit aussi trouver sa traduction dans l’égalité salariale qui, bien qu’inscrite dans la loi, n’a toujours pas trouvé sa pleine concrétisation dans le monde du travail.

Conception globale de l’égalité

Bien sûr, lorsque l’on parle d’égalité, c’est le dualisme femme-homme qui vient en premier à l’esprit. Mais il y a d’autres combats à mener pour l’égalité, en matière d’accès à la parentalité pour les hommes, ou de combat contre la discrimination de la communauté homosexuelle, lesbienne ou transsexuelle, ou contre la discrimination des handicapés.

L’égalité c’est également le droit à l’union des couples homosexuels et le droit pour ces mêmes couples de fonder une famille au travers de l’adoption, tout en préservant les intérêts supérieurs de l’enfant.

C’est dans cette conception globale de l’égalité que le gouvernement a lancé, à mon initiative, une mission pour transformer le rôle des Bureaux de prévention en une structure souple et efficace, capable de faire non seulement de la promotion, mais de passer dans une nouvelle ère, comme à Zürich, avec la création de la fonction d’ombudsperson.

Protéger, promouvoir et conseiller

En matière d’égalité, je considère que le rôle de l’Etat est de protéger, promouvoir et conseiller.

Protéger contre les mariages forcés, la prostitution ou la violence faite aux plus faibles. Promouvoir la présence de femmes dans les cercles dirigeants, dans le monde politique et le respect des différences.

Conseiller les acteurs de l’économie, les organisations et les associations qui souhaitent aller de l’avant sur ces questions.

Je me bats pour l’égalité parce qu’une société n’est juste que si tous les individus qui la composent sont égaux en droits et conscients des devoirs, que si chacune et chacun a les mêmes chances de réussite et d’ascension sociales, et que ces chances ne sont pas fondées sur leur genre, leur race, leur religion ou leur orientation sexuelle mais sur leur volonté, sur leur travail et sur leur qualités. C’est ce que j’appelle l’égalité républicaine.