1’200 collaborateurs, 15 poules appenzelloises… et le sentiment du devoir accompli

Lors de mon élection au Conseil administratif de la Ville de Genève en 2007, beaucoup ont cru me faire un cadeau empoisonné en me confiant les rênes du Département de l’environnement urbain et de la sécurité. Voirie, logistique, espace public, informatique ; pas très « sexy », se disaient certains…

Et pourtant ! Durant cinq ans, j’ai pu compter sur un formidable outil de travail permettant de toucher les Genevoises et les Genevois dans leur quotidien.

Tenter ici un bilan exhaustif des projets et des activités quotidiennes des quelque 1’200 collaborateurs de « mon » Département serait difficile et la place me manquerait.

Je ne résiste toutefois pas à partager avec vous quelques statistiques saisies au vol dans les différences services et qui montrent quelques facettes de leurs activités quotidiennes.

Le Service des espaces verts, par exemple,

– a vu naître depuis le début de l’année 3 moutons miroirs, 5 chèvres naines, 3 chèvres paons, 10 porc laineux, 15 poules appenzelloises rouges, 10 poules de soies blanches, 15 canards de barbaries, 1 avocette élégante, 2 vanneaux huppés, 7 perdrix grises, 2 grèbes castagneux, 8 paons bleus, 7 pintades…

– produit chaque année 250’000 plantes et plante environ 60’000 bulbes ;

–  met à disposition des propriétaires de chien 1.4 millions de sachets pour déjections canines.

Le Service logistique et manifestations, de son côté, en 2011,

– est intervenu à 707 reprises pour gérer incivilités, grâce à son Groupe d’intervention ;

– a récolté, nettoyé et redistribué 3’500 vêtements de travail ;

– a posé 17’883 bancs pour les manifestations telles que la Fête de la musique ou les Fêtes de Genève ;

– a installé 21’560 vaubans ;

– a consommé, pour ses véhicules, 600’000 litres de carburant.

Le Service de la sécurité et de l’espace public, quant à lui,

– a fait passer le nombre d’agents de la Police municipale (APM) de 93 en 2008 à 104 en 2011 ;

– a émis plus de 50’000 courriers depuis 2007 ;

– a délivré, durant la même période, la bagatelle de 21’120 autorisations ayant trait au domaine public ;

– a infligé 110’150 amendes.

Pour sa part, le Service d’incendie et de secours,

– à des fins de formation de ses hommes, a détruit 16 cabines de camion et de 80 véhicules légers ;

– a testé et fait exploser 80 airbags ;

– a produit, avec des moyens dérisoires, un clip rappelant à quoi sert le 118, qui a été vu par près d’un million et demi de personnes sur la planète.

Le Service Voirie Ville propre, l’année dernière,

– a répandu 618 tonnes de sel sur les routes et trottoirs de la Ville ;

– a utilisé 300’000 sacs à poubelles ;

– a consommé 515’000 de carburants pour faire circuler ses véhicules ;

– a ramassé 913 frigos, 396 planches à repasser, 1450 télévisions, 5763 armoires, 7888 chaises dans les rues de la Ville.

La Direction des systèmes d’information et de communication, elle,

– stocke plus de 100’000 Gigas de données sur les serveurs de la Ville ;

– a installé plus de 250 points d’accès Wifi public gratuits ;

– a intercepté en 2011 près de 600’000 spams qui, ainsi, n’ont pas fini sur les messageries des employés de la Ville.

 

Ces quelques chiffres ne sont que des instantanés, quelques clins d’œil des activités quotidiennes de centaines de collaboratrices et collaborateurs qui, tout au long de l’année, incarnent et font vivre une notion qui m’est chère, celle du service public.

Et puis il y a les grands projets. Ceux mis en œuvre sous ma Présidence et qui devront être menés à terme par mon/ma successeur.

Il y a le projet ConvergenceS, qui verra la fusion, en 2013, des corps de pompiers professionnels de la Ville et de l’Aéroport, avec en prime la construction d’une nouvelle caserne dans la halle 7 de Palexpo. Voté mardi avec enthousiasme par le Conseil municipal, ConvergenceS permettra d’optimiser les temps d’intervention sur l’ensemble du Canton.

Il y aussi la réforme de la Police municipale, entamée en 2009 et qui déploie aujourd’hui tous ses effets. Dotés de nouvelles compétences depuis 2010, les APM sont passés de 93 en 2008 à 143 à l’horizon 2013. Deux nouveaux postes de quartiers devraient prochainement voir le jour aux Pâquis et aux Acacias, afin d’assurer une couverture homogène du territoire de la Ville.

Et il y a encore le projet Hercule qui, grâce à de nouvelles synergies entre le Service Voirie Ville propre et le Service des espaces verts, doit garantir un haut niveau de propreté permanent dans tous les espaces publics et permettre de s’adapter au mode de vie 24h/24 de notre société.

 

Je quitte aujourd’hui ce Département, certes prématurément, mais avec le sentiment du devoir accompli et en souhaitant bon vent à celui ou celle qui aura la chance d’en reprendre les rênes dans quelques mois !

Pierre Maudet

Laisser un commentaire