Toutes les bonnes résolutions que je ne tiendrai pas en 2012

Selon mes recherches Google, la coutume qui nous incite chaque nouvelle année à prendre de bonnes résolutions visant à devenir une personne « meilleure » remonte à près de deux millénaires avant notre ère, à l’époque des Babyloniens. Depuis, on a pu constater, études scientifiques à l’appui, que ces résolutions n’étaient pour ainsi jamais tenues.

Voilà donc mes bonnes résolutions pour 2012, qui ne devraient pas déroger à la règle :

  • J’irai planter ma tente à la Promenade des Bastions avec les « indignés », en espérant croiser quelqu’un sur place, pour ne pas devenir résigné.
  • En cas de grosses chutes de neige, je m’obstinerai à prendre mon scooter pour rouler en bordure de route, histoire de profiter des ambulances du SIS.
  • Je dévalerai les trottoirs de la Vieille-Ville à toute blinde sur un vélo sans freins, dans le cadre d’une campagne de lutte contre les incivilités.
  • J’accéderai sans objection à toutes les demandes des syndicats, puciers, forains, marchands de détail, commerçants, cafetiers-restaurateurs, usagers divers du domaine public.
  • Je dirai du bien du ministre fédéral de la Défense et de sa politique, dont on n’a pas assez souligné la hauteur de vues et la vision prospective lors du récent débat sur l’achat d’avions de combat.
  • Je cesserai d’improviser mes discours et de générer ainsi des sueurs froides chez les organisateurs d’événements internationaux et autres services du protocole.
  • Je m’appliquerai à envoyer, sous pseudo, moult courriers de lecteur pour me plaindre de la balayeuse qui fait du bruit devant ma porte à 6h00 du matin, tout en demandant à la voirie de passer plus souvent nettoyer en bas de chez moi les résidus de la veille.
  • Et surtout je laisserai, parfois, mes collègues avoir le dernier mot (si, si !)

Bref, vous l’aurez compris, c’est avec un peu d’humour et d’humilité que j’entame l’année 2012; deux ingrédients essentiels pour affronter une période qui s’annonce plutôt morose.

Pour ma part, je tiens à garder cet optimisme qui m’anime en comptant sur cette période de changements pour que chacun prenne conscience de l’environnement qui l’entoure et soit amené à en prendre soin.

Sur ces bonnes résolutions, je vous souhaite à toutes et à tous une année 2012 emprunte de respect, animée de créativité et remplie de bonheur ! 

Pierre Maudet

Commentaires (3)

  • Steph

    |

    Bonsoir,

    En tant que maire de « droite », êtes-vous familier avec le concept du » carreau cassé », élaboré par des criminologues américains (lutte anti-tags)?
    Etant donné que votre phrase: « Les tags dégradent les façades et génèrent un sentiment d’insécurité auprès de la population », leur fait directement référence.

    Cordialement,

    Steph

    Répondre

  • William Rappard

    |

    Cher Pierre,

    J’aimerais vous aider. Bien que n’étant ni politicien, ni toujours d’accord avec les mesures que vous prônez, j’admire votre vision de la politique et votre indépendance d’esprit.

    Dites-moi comment faire. Je demeure à votre disposition.

    w.

    Répondre

  • VIVIALDI

    |

    Bonsoir,

    Pour cette année est.ce que votre Police municipale va t elle devenir une vraie police avec les moyens et le matériel qui va avec ?
    Quand je dis vraie police je pense notamment aux polices municipales des autres cantons comme Vaud.

    Répondre

Laisser un commentaire