Il est temps de prendre de la hauteur !

La guerre de tranchée qui oppose Ville et Canton en matière de logement a connu un nouvel épisode la semaine dernière, mon collègue Pagani refusant une fois de plus que des immeubles appartenant à l’Etat soient surélevés.

Peur d’une trop grande densification du centre ville, que les loyers n’augmentent… les arguments sont connus.

N’empêche que dans le cas précis, l’ajout de deux étages supplémentaires aurait débouché sur la création de 82 nouveaux logements. Ce qui, vu le taux de vacance à Genève, n’est pas négligeable.

Autre argument choc que la gauche aime à ressortir : les surélévations d’immeubles débouchent souvent sur la création de PPE. Ciel, des propriétaires ! Il oublie que ces derniers, en accédant à la propriété, libéreront des logements en location.

La Suisse détient la palme du plus bas taux de propriétaires de tous les pays de l’OCDE. C’est encore pire à Genève, puisque qu’à peine 14% de la population est propriétaire de son logement.

Laisser les immeubles s’élever de quelques mètres permettra de garder un centre-ville vivant, en créant des logements là où ils sont nécessaires. Et tant mieux si cela incite à devenir propriétaire. Cela évitera que nos contribuables partent acheter ailleurs ce qu’ils ne trouvent pas en Ville et contribuera à une nécessaire mixité du type de logements.

Commentaires (3)

  • Robert Wilhelm BONHOFF

    |

    Surélévation : d’accord mais en douceur et sans la brutalité des impérialistes des constructeurs! Et sans blesser ceux qui doivent rester dans leurs appartements jours et nuits.

    RWB expat

    Répondre

  • Gtt

    |

    il y a de plus en plus de divorces, de personnes se retrouvant seul(e)s, avec 1 salaire (une pension a payer ou pas de pension payée du tout) comment devenir propriétaire ? je crois que beaucoup de Genevois et Genevoise souhaiteraient le devenir surtout en ce moment, mais avec un salaire moyen je ne vois pas comment ? si vous avez la solution je suis à l’écoute.

    Répondre

  • Pierre-Dominique Hohl

    |

    On est toujours plus intelligent après paraît-il…nous nous vivons en France voisine depuis 2000. Ce ne fut pas un acte courageux mais face à l’immobilisme en matière de construction, un parc immobilier vieillissant, une commune qui ressemble plus à un EMS grandeur nature, des loyers hors d’atteinte, ce fut la seule qui correspondait à une qualité de vie qui répondait à nos critères, à 1 km de notre commune de coeur… Un Suisse à l’étranger, frontalier, avec la carte du PLR ça fait tache, mais j’aime ça….n’en déplaise à d’autre du MCG…lol.
    Au delà de notre génération c’est la situation de nos jeunes qui m’inquiète! Où vont-ils finir par habiter… le squat chez Papa Maman, Beau Père Belle Mère…
    Toutes les solutions sont bonnes, pour bâtir à Genève, Cette ville peut pas continuer son mutisme et se murer dans son immobilisme pour satisfaire l’ego de certain. C’est 300’000 personnes de plus dans la région d’ici 20 à 30 ans…
    Le sport national c’est de bloquer l’autre, on ne peut plus continuer dans ces querelles stériles. C’est à l’avenir qu’il faut réfléchir tout en ménageant nos ressources et en respectant nos institutions.

    Répondre

Laisser un commentaire