Plus qu’un geste, le tri doit devenir un réflexe!

Un bon déchet est un déchet qui n’existe pas ! La Ville de Genève a lancé cette semaine une nouvelle campagne incitant la population à recycler ses déchets. L’occasion pour moi de rappeler quelques réalités.

Trier ses déchets, c’est bien évidemment un geste écologique. Mais c’est aussi une démarche qui a un impact économique considérable. Pour chaque tonne de déchets ménagers qu’elle fait incinérer, la Ville paie 260 francs, pour une facture annuelle d’environ 14 millions de francs. A l’inverse, elle revend le papier, que les habitants auront pris le soin de séparer de leurs ordures ménagères, entre 20 et 80 francs la tonne. En mélangeant du papier ou d’autres matériaux recyclables aux déchets incinérables, c’est donc l’argent du contribuable que l’on fait partir en poussière !

Mais il y a bien sur une manière encore plus radicale de faire maigrir les sacs poubelles : ne pas produire de déchets.

Notre société de consommation fait la part belle aux emballages en tous genres, aux vertus souvent plus esthétiques et décoratives que fonctionnelles. L’exemple le plus marquant est sans doute celui des sacs en plastiques. Véritables fléaux pour l’environnement, puisque prenant plus d’un siècle pour se décomposer, ceux-ci sont encore utilisés massivement à travers le monde. La prise de conscience s’accélère toutefois. A l’image de Migros Genève, qui s’est engagée, dans le cadre d’un éco-contrat conclu avec la Ville, à ne plus distribuer de sacs en plastique aux caisses de ses supermarchés. Une décision courageuse qui a permis de supprimer 70 millions de sacs en deux ans.

Quoi qu’il en soit, notre société produira bien évidemment toujours des déchets ; d’où l’importance de les gérer efficacement. Les trier, c’est prendre conscience qu’un objet peut avoir de nombreuses vies et se réincarner sous plusieurs formes. Les visuels de la campagne en donnent quelques exemples.


Petit aperçu de la conférence de presse que j’ai donné pour le lancement de la campagne:

[vsw id= »19947651″ source= »vimeo » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

Et voilà les visuels que l’on retrouvera dans les rues de Genève durant le mois de février:

Commentaires (1)

  • Vincent Subilia

    |

    Toutes mes félicitations à notre Conseiller administratif, ainsi que son équipe, pour l’excellent visuel qui accompagnera la campagne de sensibilisation relative au recyclage des déchets; nul doute que la pertinence (ou l’impertinence) du message, doublée d’un graphisme aussi contemporain qu’esthétique, mobilisera les habitants de la ville quant aux enjeux essentiels du recyclage, tant en termes écologiques, qu’économiques. Un encouragement bienvenu (et humoristique) à la discipline personnel; ceci n’est pas une blague!

    Répondre

Laisser un commentaire